Un traitement de la racine est mis en place afin de conserver les dents dont le nerf est enflammé de manière irréversible ou déjà mort.

Les causes d'une lésion du nerf sont multiples. Mais dans la plupart des cas, la responsable est une carie qui a pénétré la dent si profondément qu'elle a endommagé le canal radiculaire.

Comment procède-t-on à un traitement de la racine?

Un traitement de la racine est une intervention qui exige beaucoup de précision et doit s'opérer dans un milieu exempt de bactéries. C'est la raison pour laquelle la dent à traiter est isolée au moyen d'un carré de latex (digue dentaire).

Ensuite, le système du canal radiculaire est ouvert de manière à être nettoyé chimiquement au moyen de solutions de rinçage et élargi mécaniquement à l'aide d'instruments. Comme il s'agit ici de structures très fines et de manipulations très précises, il est nécessaire d'utiliser une loupe ou un microscope pour procéder au traitement de la racine. Les différentes étapes du traitement de la racine sont par ailleurs vérifiées à l'aide de radiographies. Afin de pouvoir éliminer les bactéries qui entourent le système du canal radiculaire, il est souvent indispensable de recourir à des pansements médicamenteux. Si la dent est indolore, l'étape suivante du traitement de la racine consiste à obturer le canal radiculaire, préalablement nettoyé et préparé.

Le traitement se termine par la reconstruction de la couronne dentaire. Comme dans la plupart des cas, une partie importante de la dent a été endommagée par le traitement, des couronnes ou couronnes partielles sont souvent indispensables. Ces dispositifs permettent de conférer une stabilité suffisante à la dent.

Le traitement de la racine est-il douloureux?

Grâce à l'utilisation d'un anesthésiant local, le traitement de la racine est généralement tout à fait indolore. Il peut toutefois arriver que les dents soient quelque peu sensibles durant les premiers jours suivant le traitement; cette sensibilité se résorbera d'elle-même.